Niger

Au Niger : lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, articuler urgence et développement

Le Gret intervient au Niger depuis 2009 contre la malnutrition, dans un contexte de crises récurrentes qui impactent les conditions de vie et freinent le développement.

Le contexte : la malnutrition dans un contexte de crise alimentaire

Le Niger présente de fortes prévalences de malnutrition aiguë et chronique. Malgré les efforts soutenus pour la prise en charge de la malnutrition, on constate plutôt une tendance à l’aggravation des indicateurs : 15% de malnutrition aigue et 46,4% de malnutrition chronique en 2015. Les politiques nationales de nutrition et de sécurité nutritionnelle prévoient des stratégies plus pérennes de prévention, notamment via la production, la diffusion et la promotion d’aliments fortifiés.

Hainikoye Issa Moussa, représentant du Gret au Niger témoigne : « L’approche du Gret permet de rendre disponible sur le marché nigérien des produits fortifiés de qualité, produits localement et à faible coût, qui sont notamment directement utilisable par les urgentistes au Niger. Le Gret est pionnier au Niger dans l’articulation des interventions entre urgence et développement sur les questions de malnutrition ».

Les actions NutriNiger depuis 2009

Depuis 2009, le Gret appuie une dizaine d’unités de production d’aliments fortifiés (ou « farines infantiles »). C’est la seule ONG au Niger qui dispose d’une expertise dans la formation et l’équipement d’unités de productions d’aliments fortifiés. En 2015, 8 tonnes de farines infantiles avaient été commercialisées.
Afin d’améliorer les stratégies de prévention de la malnutrition, les acteurs locaux sont formés (396 agents de santé et acteurs communautaires en 2015) et des séances sensibilisation des familles sont organisées avec eux. En 2015, 36 000 personnes ont été sensibilisées sur l’alimentation et la nutrition du jeune enfant.

Les spécificités de l’action de Nutridev au Niger

Au Niger, le Gret agit en collaboration avec le secteur privé pour le développement d’une offre d’aliments fortifiés de qualité dans le pays. Le secteur privé impliqué dans la nutrition est en train d’émerger au Niger. Il est de plus en plus pris en compte dans les politiques publiques de nutrition, avec notamment le soutien de l’Initiative 3N. Le Gret soutient le secteur privé local et promeut l’achat par les programmes d’aide alimentaire des aliments de complément produits localement. De plus, il travaille avec l’état sur l’élaboration de normes qualités pour ces produits, ainsi que sur le contrôle et la certification des entreprises.
En savoir plus sur l’approche du Gret pour l’alimentation de complément.
Au Niger, le programme Nutridev a également mis en œuvre un projet de recherche-action sur l’anémie chez les adolescent-e-s. Suite à des actions dédiées de sensibilisation et de distribution de suppléments nutritionnels, la prévalence de l’anémie a baissé chez les élèves du département de Mirriah (61,7 % à 59,9 % chez les garçons et de 63 % à 57,9 % chez les filles).

Contacts dans le pays

Moussa Hainikoye, hainikoye.niger[at]gret.org ou Giorgia Pianelli, pianelli[at]gret.org

 

Actualités Nutridev dans le pays

Au Niger le Gret met en œuvre les activités du programme Nutridev en 2016 avec l’appui de :

  • Partenaires financiers : Echo, Ministère français des Affaires étrangères, Pam, Union européenne, USAID
  • Partenaires techniques : ACF, CCAGC, CRS Niger, SOS Sahel, Concern Worldwide, ACF-Espagne, Misola, Garin Yaara, OSC locales et institutions publiques intervenants en nutrition et certification des aliments (I3N, DNPQM, AVCN).